La Fondation du CHRR tient à rassurer les donateurs qui reçoivent des appels de sa part : une campagne téléphonique faisant suite à notre campagne postale de Noël est en cours, et ce, jusqu'au 31 janvier.
UNICAUSE, partenaire de confiance, est responsable d'effectuer ces appels. Nous nous excusons pour les doutes encourus. Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.

LES PARTICIPANTS AU DÉFI ÉQUATEUR 2014 ONT COMPLÉTÉ LEUR PÉRIPLE!

Au moment d’écrire ceci, le Défi Équateur 2014 est terminé pour les vingt participants qui profitent des dernières heures pour faire du tourisme.  Un premier groupe de participants arrivera à Montréal ce mercredi 12 février, tandis qu’un second groupe sera à l’aéroport Trudeau de Montréal le 14 février 2014.

Cotopaxi et tire d’érable au sommet – nuit du 5 au 6 février 2014

C’est vers 1 h du matin que les participants au Défi Équateur 2014 ont pris le départ pour le Cotopaxi (5 897 mètres). Dû à la température, le chemin était parsemé de crevasses à contourner, ce qui a beaucoup compliqué la montée. Encordés et chaussés de bottes à crampons, 14 grimpeurs sur vingt ont réussi à atteindre le sommet,  le 6 février, avant de revenir au camp de base, une marche de 14 heures au total. Les quelques jours de plus passés en altitude auront sans doute aidé à l’acclimatation et au succès de l’expédition.

Malgré les grandes difficultés du parcours, Marc Côté n’a pu s’empêcher de s’émerveiller sur la longue file de ses camarades coiffés de leurs lampes frontales qui brillaient dans l’obscurité avec, en arrière-plan, les coulées écarlates du magma en fusion du volcan Tungurahua. Tout à fait spectaculaire!

Marc Côté a réussi à établir un record non-homologué d’avoir fait de la tire au point le plus éloigné du centre de la terre. Ils sont plusieurs à avoir pu déguster de la tire d’érable au sommet. Un autre beau projet un peu fou est devenu réalité!

Chimborazo – nuit du 9 au 10 février 2014

Après quelques jours de repos, le Chimobrazo (6 310 mètres) était au programme. Ici, le groupe s’est scindé en deux. Une partie des participants a choisi de se rendre au pied du volcan, à 5 300 mètres, ce qui représente une randonnée de 4 heures de marche. Les autres visaient le sommet. Pour y arriver, ils ont dû emprunter un itinéraire différent de l’habituel. Un parcours plus long et glacé, mais quand même plus sécuritaire. Ils se sont rendus à 5 700 mètres d’altitude. Le cadet du groupe, Mathieu Bujold, a quant à lui atteint le sommet à 6 300 mètres dimanche dernier le 9 février. Comme l’a si bien exprimé la participante Sophie Dumas-Hardy : « Six participants courageux ont tenté le sommet et un y est arrivé. Nous sommes tous très fiers d’avoir mené un des nôtres au sommet. »

Rappelons que l’argent amassé par le Défi Équateur 2014 servira à financer des équipements de monitoring et de télémétrie utilisés pour des patients hospitalisés aux soins intensifs et coronariens, à l’urgence et à l’unité néonatale. Ces appareils servent à identifier et à suivre en temps réel les problèmes de rythme cardiaque, d’apport sanguin au cœur, d’apport respiratoire, de tension artérielle des patients les plus malades et à risque.

En plus de la participation de 50 000 $ de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec versée à la Fondation par le biais de sa marque « Les produits d’érable du Québec » et de son programme « Propulsé par la nature », la Fondation peut compter sur l’appui de plusieurs autres partenaires d’importance : Québecor média Rimouski, Familiprix Côté St-Pierre et la Fondation Maurice Tanguay.

Pour partager cette expérience avec tous les participants, il faut venir au Souper retour de l’Équateur le samedi 15 mars à 18 heures à l’Hôtel Rimouski. Détails à venir.

La Fondation du CHRR tient à rassurer les donateurs qui reçoivent des appels de sa part : une campagne téléphonique faisant suite à notre campagne postale de Noël est en cours, et ce, jusqu'au 31 janvier.
UNICAUSE, partenaire de confiance, est responsable d'effectuer ces appels. Nous nous excusons pour les doutes encourus. Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.